La rédac du mois d'Avril...

Publié le par bergere

La redaction du mois, impossible de me défiler (pas comme le mois dernier, je m’en excuse auprès de tous les participants, mais entre deux continents, entre deux fuseaux horaires, entre deux tout quoi le courage pour sortir ma plume m'a manqué) et en plus j’ai la pression cette fois puisque nous nous retrouvons avec mon sujet… Vous vous réveillez un matin, et vous constatez que vous avez été transformé en enfant. Racontez la suite... (Pour ceux qui sont déjà parents, vous vous précipitez dans la chambre de vos enfants. Ils ont été transformés en adultes.) Et n’oubliez pas, l’imagination ce n’est pas le mensonge… Comme le disait Crastaing… Voici les 34 courageux qui se sont attaqués à ce sujet très classique Laurent, Noelia, Bertrand, JvH, Jean-Marc, Hibiscus, Anne, Julien, Joël, Chantal, Looange, Jo Ann v, William, Catie, Lelynx, Cecfrombelgium, Gally, La Nymphette, Julie70, Gazou, JulieMeunier, BlogBalso, Celine, Vladyk, Lydie, Optensia, Denis, Julie, Isabelle, Froggie, Christophe, Aurélie N, Le chat qui et Lodi...

Je suis une adulte, devant ma page blanche et je me dis que si demain je devais être transformée en enfant, et bien la première chose que je ferais serait de tester toutes les théories dont on nous parle si souvent ici et là. Je testerais si pour s’envoler il suffit de rêver d’aventures, si en voyant le dessin du petit prince je verrais bien un éléphant avalé par un boa, si en entrant dans mon placard il existe bien la porte de Narnia… Mais tous cela ne sont que des histoires de grands, qui ont perdus l’insouciance et l’innocence enfantine. Car il faut tout de même avouer que tous ces contes sont écris par les grands qui recherchent désespéramment à retrouver quelques souvenirs, quelques sensations des temps passés… Alors voila si demain je me réveillais enfant ce serait un jour d’été, un beau jour d’été. Je passerais chez ma grand-mère histoire d’avoir un second petit déjeuner constitué de grandes tartines de pain frais et de confiture de pêche de vigne, avec une tasse (blanche à fleurs orangées) de chocolat chaud au lait de vache frais du matin… Après je n’aurais que le choix des armes. Les champs pour terrain de jeux. Si je suis redevenue enfant alors mon petit fréro est aussi présent, compagnon de jeux ou ennemi juré. La citerne à eau pour les vaches nous servirait de chariot de cow-boys, la grange et ses bottes de paille constituerait à nouveau un pays merveilleux à lui tout seul, mon pommier et son feuillage dense redeviendrait une parfaite cabane naturelle. Et puis si je suis redevenue enfant, les copains du village sont aussi là, et nous faisons des parties de gendarmes et de voleurs dans les champs de maïs jusqu'à la tombée de la nuit, lorsque la rosée vient humidifier la verdure. Et puis si je suis redevenue enfant, il y a Nanou pas très loin et son « studio » magique remplis de trésors avec la libellule géante qui fait de l’électricité, sa collection de Barbies à qui on ne se lasse de refaire un look, et tous ses jeux de moulages et de bricolages. Il y aurait aussi le sacro saint moment de la mousse au chocolat… Je ne verrais pas le temps passer et je ne serais en aucuns cas affectée par le monde qui m’entoure, par le futur. Il y aurait bien l’école sensée me donner un concept de demain, du monde, de son histoire, et de ma place parmi celui-ci. Mais je serais trop occupée à me battre à la recrée avec mon ennemi juré F.M., à jouer au foot ou au ballon prisonnier dans la cour, à faire de jolis dessins pour illustrer mes cahiers d’histoire ou de géographie, à écrire des poèmes pour mettre dans la boite à idées de la classe… L’insouciance est je pense cette qualité enfantine que nous perdons tous en grandissant… L’insouciance et cette imagination débordante… Nous les retrouvons un petit peu au travers du regard de nos pitchous lorsque nous devons parents. Ces petits bouts de choux qui nous renvoient à notre propre enfance, à nos souvenirs. On se souvient alors de nos amis imaginaires, de nos jeux interminables, de nos pays merveilleux…

Publié dans La redac du mois

Commenter cet article

darkcapitaine 16/04/2008 16:29

hehe mais tu triches, ton sujet c'etait : tu te leves et tu decouvres que choupinou est devenue une adulte ;0 ..trop derangeant, peut_etre ?

Optensia 16/04/2008 08:30

Jolie histoire :) Ce sujet a l'air de te tenir à coeur, on le comprend en lisant ta rédac'. Bravo

Vladyk 16/04/2008 02:10

Aucun doute si je devais retomber en enfance je voudrais plutot que cela soit 15 ans en arriere, un genre de voyage dans le temps en même tant que rajeunir pour me permettre de revoir tout ces gens que j'ai perdu soit car on a pris des chemins différents ou qu'ils sont montés au ciel tout simplement...

hibiscus 15/04/2008 22:01

Le petit déjeuner de ta grand mère me met l'eau à la bouche ! Merci pour ce sujet de rédac !

julie70 15/04/2008 20:19

L'imagination débordante, me reste, mais aussi une grande dose de naivité, je crois, tant mieux, je crois au moins.Je ne suis pas retournée en enfance, puisque je n'ai pu décider: où et en quelle époque aller... avant la deuxième guerre aurait été bien, mais seulement si après... si après n'était pas venu.