The muddy fairy tale: Epilog...

Publié le par bergere


Ce n'est donc pas sans une lutte acharnée, que j'ai réussit à arracher aux vasières de Géorgie quelques m3 de sédiment précieux... Ceci grâce à l'aide physique considérable du chevalier Ferrum et de Simbad, et grâce au soutien de fairy Everglade et du chevalier Akqua (guys and girl, thousand thanks). Depuis plus d'un mois, je suis donc rentrée du terrain, et ca tourne à plein pot. Comme vous avez pu le lire ici ou , j'ai des horaires de fou... Et ca me fait bien marrer de voir le petit nain de jardin dénigrer les chercheurs français... Car si il y a une valeur qui fait fureur à l'étranger (et je ne suis pas l’unique exemplaire, loin de là), c'est bien le chercheur français, qui ne compte pas ses heures, ses douleurs (cf ma blessure de guerre) ces aller-retours en vélo en pleine nuit (enfin plus depuis 2 semaines car L. m'a gentiment prêté sa voiture pour le faire) et ce dans le seul but de faire avancer la science. Ouai parce que bon faut pas rêver, ce boulot ne va me (nous pour 99.9% des cas) rapporter ni prix Nobel, ni reconnaissance, ni célébrité, ni fortune... Non j'apporte ma petite pierre à l'édifice. Tous ce travail de cinglé pour sortir quelques constantes, quelques taux de minéralisation, histoire de comprendre notre environnement et ainsi pouvoir ultérieurement démontrer comment nous, humains déstabilisons l'équilibre parfait de notre planète...


Ma blessure de guerre (Dover bluff hiver 2009)... Mon premier hosto (hormis mes 2 accouchements) mes premières urgences, un petit point de rien du tout (mais vu les sédiments cracra dans lesquels je travaille, ma collègue a trouvé ca plus prudent d'aller à l'hôpital...) Bref 3 heures d'hôpital (dont 15 minutes de prise en charge médicale) et un petit pactole de 1057.74 dollars... Ah vive la sécurité sociale je vous dit... Dans ce cas précis je n'ai rien eu à payer de ma poche, c'est l'uni. qui me couvrait, mais je n’ose pas imaginer le bricoleur du dimanche qui n'a pas / ou peu d'assurance... Amis français chérissez votre Sécu...

Mais ce week end je change de régime, de mode dénitrification je passe en mode sulfate-réduction (ca vous en bouche un coin, je sais) et cela signifie que
- petit un, j'ai fait plus de la moiti
é de mon temps de labo (vivement le dépouillement de mes premiers résultats et le reste des analyses de mes 2483 échantillons),
- petit deux que je vais réduire le rythme de moiti
é et que la nuit je vais pouvoir doubler mon temps de sommeil... Ah! le bonheur quoi...

Rejouissez vous amis lecteurs modestes et géniaux, je vais pouvoir de nouveau vous inonder de commentaires, de photos de mes deux ch
érubins (ce sont les pépés et mémés qui vont être contents) et des récits de la vie au quotidien de la bergerie....


Publié dans Good Mood in US

Commenter cet article

caco 12/03/2009 13:06

Mais quelle idée aussi de farfouiner dans la gadoue ! Ces chercheurs, des grands enfants !! ;)Bon pour la sécu l'heure est grave, d'ailleurs j'en ai pondu un article pour la peine... :/Bises

Annabel 01/03/2009 11:45

Quel sacerdoce (tiens je ne sais pas vraiment comment ça s'écrit !) en effet la recherche. On essaye de ne pas se laisser trop faire par l'autre petit nain ici en France !A bientôt

Chrystelle 28/02/2009 18:01

merci pour l'épilogue en french !je ne connais pas ce milieu de la recherche mais en tous cas, vous êtes des personnes plus que motivées !je sais par contre ce que c'est de ne pas dormir. quand je travaillais  la nuit, je n'arrivais que très peu à dormir en journée alors je te souhaite plus que sincèrement de bien récupérer et de profiter de tes petits loulous.sinon, la tenue...trop sexe ! non vraiment !

JvH 28/02/2009 16:57

Je n'ai pas la sécu française mais je dois dire que depuis quelques mois je chéris mon assurance maladie (qui elle ne doit pas être ravie ravie): trois semaines à l'hôpital pour moi, 10 jours en néonatalogie pour ma p'tite fille, je n'ose même pas imaginer combien ça a coûté!!!Ouf que ta blessure de guerre ne soit pas trop grave! Quant aux chercheurs français, le seul exemple que je connaisse personnellement est super énervé parce que son université ferme le soir à 8 heures et le week-end, donc il ne peut pas faire toutes les heures sup' qu'ils souhaiterait!Dors bien!

marie 28/02/2009 08:45

no comment pour la sécu!et YeahAH pour Bergere back in the screen!