Moi moi mon moi, moi moi mon tout mon moi...

Publié le par bergere

Un truc qui va pas intéressé grand monde, mais je fais ce que j'veux avec mon blog. Il y a très très longtemps madame zebulle m'eut taguée. J’eu l'intention de lui répondre, d'ailleurs je l'ai même fait mais ne l'ai jamais publié. Ayant eu un méchant virus m'obligeant a reformater tout mon disque dur, j'ai retrouvé le billet rédigé qui c'était perdu dans la masse des fichiers Word... Alors voici, la question était

petite tu imaginais comment ta vie d'adulte de 10 en 10 ?

0 an: Conçue
à Venise, je suis bien au chaud dans un élément qui restera le mien ma vie durant… Je n’imagine pas un seul instant ce qui m’attend, je bulle tranquillement…

10 ans: Je suis à l’école primaire. Est ce que j’imagine ma vie d’adulte ? Jamais de la vie ! Bien trop occupée que je suis à profiter de mon enfance… Pas toujours facile au demeurant (boulotte, à lunettes, sujette à eczéma, y a que ma maman pour me trouver mignonne) mais au combien riche en souvenirs. Mon arbre, les champs, la ferme de pépé Jean et mémé Odette, le foot, mes week end chez Nanou… D’ailleurs à ce sujet l’année prochaine, je rentre au collège où je vais la retrouver Nanou ! Oua j’ai déjà du mal à imaginer le collège, alors ma vie d’adulte, pensez bien… Une chose est sure, si il m’arrive de rêver, ce n’est jamais de finir mariée au prince charmant et d’avoir avec lui beaucoup d’enfants. Les robes à froufrous, les potins sur les garçons et tous les trucs de filles m’ennuie (au grand damne de maman, et
à présent celui de Choupinou). Non je me vois plutôt champion de foot (et je précise pas championne, je déteste jouer au foot avec les filles) ou alors super héros qui va sauver le monde…

20 ans: Je suis en fac de science à Grenoble en deuxième année de Deug B. Je suis amoureuse… Je ne sais pas encore que cette histoire d’amour finira mal, comme dans la chanson des rita mitsouko. Mais Nanou est encore et toujours là. Est ce que j’imagine ma vie d’adulte? Non bien trop occupée à profiter de ma jeunesse, de mon insouciance. Ce qui compte, passer (et accessoirement réussir) les examens, toute en faisant la fête, les happy hour. Karine (avec sa 4L) est ma comparse de TP et de soirée… Ma vie d’adulte ? Oui peut être qu’il faudrait commencer à y penser mais juste un petit peu. Commandant Cousteau ça me dirait bien. Avant je voulais faire photographe de vagues, mais j’ai vite compris que ce n’était pas vraiment un métier d'avenir. Alors Océanographie ça me fait rêver. Je me renseigne un peu, mais sur Grenoble, c’est plutôt montagne… et je décide d’opter pour une licence de chimie (seule matière où je ne suis vraiment pas douée, mais bon si je veux bosser sur la pollution des océans, il faudra bien en passer par là)… Après on verra…

30 ans: Toujours à la fac, mais d’Utrecht au pays bas. Je suis une adulte d’après l’état civile. Dans la tête ce n’est pas encore ça. La faute à l’éternelle étudiante que je suis. Je ne sais pas encore ce que sera vraiment ma vie d’adulte sédentaire. J’ai réalisé un de mes rêves les plus fous, je suis partie en mission océanographique, j’ai fait mon Commandant Cousteau, pas sur le calypso mais sur le Marion Dufresne. Depuis 4 ans déjà Mr Mouton est l’Homme de ma vie. Peut être qu’on pense déjà qu’un jour viendra une petite Choupinou et un petit agneau. Nous n’en parlons pas vraiment, mais on sait qu’un jour on sera une belle et grande famille.

40 ans: On fête nos 160 ans avec les potos Amibus, Eke, Space Worm. Choupinou aura 7 ans, Mr Mouton Jr. 5 ans, et … J’espère que nous aurons enfin trouvé où poser nos valises. Histoire que nos enfants profitent de la vie et de leur enfance et adolescence sans se soucier de leur future vie d’adulte… Et puis il y a Anna (6 ans), Margot (5 ans) et Oan (10ans), mes filleuls préférés qui grandissent eux aussi, je vais pouvoir commencer à leur raconter tous ce qu’ils ne savent pas encore sur leurs parents…

50 ans: 200 ans pour les potos ! Ca va être une fiesta du tonnerre qui va bien durer une semaine au moins. Suis pas sure que les loupiots seront avec nous pour fêter ça (trop ringard). Cela veut aussi dire le retour de la liberté, puisque les petits commenceront à voler de leurs propres ailes.

60 ans: Peut-être que je serais déjà grand-mère. Mémé Bergère et pépé Mouton, ça le fait moi je dis. Je suis devenue une pro des confitures et des gâteaux… Quand à Dr Mouton il aura peut être fini d’écrire ses romans pour les raconter aux petits…

70 ans: Avec un peu de chances on sera
à la retraite et on la touchera. Petite maison avec une tonnelle de glycine, l’horloge qui égraine le temps avec en bruit de fond le rire de nos petits enfants… Tiens faudra penser à faire une réunion de potos…

80 ans: Quelle vie bien remplie… Pourquoi pas un petit séjour dans le désert de Gobi, finalement nous avons tout notre temps à présent…

Publié dans Good Mood in US

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mahie 19/04/2009 21:07

Je m'y vois bien à 70 ans aussi avec la glycine et la pendule... :-) J'aime bien ce post  :-)

antonia 19/04/2009 15:20

Je ne retiens qu'une chose: tout ce parcours est traversé par l'envie de vie! L'envie de croquer la vie. J'aime ce souffle.

marie 17/04/2009 08:25

émouvante tu es!je lisais l'autre jour une phrase qui m'a bien plu: "être un adulte qui ne sera jamais une grande personne"....