Vive les mariés...

Publié le par bergere

Se taper des milliers de kil en avion, 6 heures de décalage horaire, des changements d'aéroports à vous exciter un moine bouddhiste et 2 jours à l'ambassade de Bern à rendre maboule le plus saint des esprits et ce pour pouvoir assister au mariage de son petit frère et de sa douce... Et puis se retrouver au milieu de ce tournis d'amour, de joie et de tendresse, se retrouver immergée dans un univers de musique, de couleur et de souvenirs... Serrer dans ses bras son neveu qui pousse trop vite... Avoir le cœur qui saute d'émotion lorsque le chœur entonne le premier Gospel (et le second et le troisième... et le dernier). Sortir de l'église et pleurer dans les bras de sa jolie sœur... Se souvenir qu'il n'y a pas si longtemps de cela, ce bel homme était Yoyo la terreur des moustiques à beurre, un petit garçon silencieux qui pouvait passer des heures à jouer tout seul, en se racontant des milliers d'histoires extraordinaires. Se dire qu'il n'est pourtant pas si loin le temps où cet élégant gentleman était Frispoulet, un petit garçon qui aimait regarder les étoiles en s'exclamant de sa petite voie fluette "c'est beau la nuit"... Se dire que c'était hier seulement qu'ils se chamaillaient tous les deux comme des chiffonniers dans la maison d'Aubonne... C'était hier seulement qu'elle s'évertuait à lui donner des cours de maths pour qu'il passe (et décroche) son foutu bac... C'était hier seulement qu'il était son coloc au 26 bd J. Vallier et qu'il la faisait tourner en bourrique en "faisant le mur" pour aller voir jouer le PSG... C'était hier seulement qu'il lui annonçait qu'elle allait être tata d'une petite canaille qui au combien lui ferait penser à une autre petite canaille... Et puis regarder cette petite canaille et se dire qu'on n'a pas assez profiter de l'autre petite canaille... que ces 33 dernières années sont passées trop vite... se dire qu'elle n'a pas toujours été là quand il l’aurait fallu et comme il l’aurait fallu... Mais se dire aussi que grâce à la douce qui l'accompagne (depuis plus de 10 ans maintenant) c'est des milliers d'autres souvenirs en préparation, c'est du bonheur en cogitation, c’est des réunions familiales animées et rieuses en gestation ... Merci toi mon frère que je n'ai pas assez eu et toi ma jolie sœur... Votre mariage était si beau que cela m'a presque donné envie de me marier... Je regrette de n’avoir été que spectatrice de cet événement, de ne pas y avoir participé plus activement. Trop coupée de vous par la distance, je n’ai pas réalisé toute l’importance que cette célébration revêtait pour vous… Merci pour la joie que vous m’avez offert, et que je vais joyeusement partager avec Dr Mouton, Choupinou et Mouton Jr…


Publié dans Bonne Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virginie 18/07/2009 11:38

c'est vrai qu'ils étaient beaux les mariés et heureux comme tout!!et le gospel très sympa...pour une fois qu'il y avait du bonheur dans une église!

marie 18/07/2009 07:45

c'est malin, j'suis en train de pleurer là.....j'imagine que ce texte, je pourrais l'écrire le jour où ma petite soeur se mariera....