"BP Global: Our products and services provide the freedom to move, to heat and to see"

Publié le par bergere

Depuis des jours, bientôt des mois le Golfe du Mexique recoit des milliers de litres de pétrole sans interruption... Alors qu'avant cela nous avons entendu durant des mois des voix bien pensantes discourir sur le non-changement climatique et sur le fait que si il devait avoir lieu, notre société technologique saurait y faire fasse, c'est le silence radio...

Personne ne s'étonne de voir une "world-company" incapable de fermer une canalisation. Depuis plus d'un mois une substance, certes présente à l'état naturel dans les sédiments du Golfe du Mexique, pollue la colonne d'eau, les côtes, les marais, les mangroves, affectant encore une fois les 3 règnes: animal, végétal et minéral. Personne n'est capable de fixer un pipeline qui fuit, et on voudrait nous faire croire que nous sommes une société de technologie, on voudrait nous faire croire que si demain le niveau marin devant s'élever de plusieurs dizaines de cm, nous pourrions faire fasse... Que si la température devait s'élever de quelques degrés (causant par exemple la migration de maladies tropicales vers nos latitude) nous pourrions faire fasse... J'aurais presque envie de rire si la situation n'était pas à pleurer.

 

cleaning-oil-spill-1.jpg

Source: lien

 

Controlledburn.jpg

Source: lien

 

Au jour d'aujourd'hui, BP nie que les nappes de pétrole puissent plonger dans la colonne d'eau et resteraient donc en surface où elles sont combattues à coup de dispersants chimiques (toxiques?!) et de "brûlages". Mais la réalité est bien autre. Les effets immédiats sont déjà dévastateurs et visibles, mais ce qui est à redouter ce sont les conséquences à long terme et invisibles à l'oeil nu. C'est toujours impressionnant de voir un pélican englué dans une substance brunâtre, il en reste pas moins que les composés pétrolés vont continuer leur ravage insidiueux de manière invisible dans les prochaines décennies. Cette catastrophe est comparable à Tchernobyl... Voir pire...

 

870241346bec991639157f82af4ad542.jpg

Source: lien

 

Voici quelques articles et vidéos (notamment concernant l'équipe de Mandy Joye -ma responsable de projet et professeur dans le département des sciences marines à UGA- rentrant juste de mission et qui ont collecté des milliers d'échantillons d'eau, voir leur blog). Connaissant l'éthique et la droiture de la personne, que je connais personnellement depuis plusieurs années, lorsqu'elle dit avoir trouver des nappes de pétrole de plusieurs km2 dans les profondeurs de la colonne d'eau alors que BP clame le contraire, autant vous dire que je n'ai pas besoin de réfléchir pour savoir qui croire...

 

NOAA.jpg

Source: NOAA (National ceanic et Atmospheric Administration)

 

 

 

nasa.jpg

Source: NASA (Oil Slick in the Gulf of Mexico)

 

 

 

 
Et pour finir, un souvenir musical... C'était en 1987...
 
  
Il y a 20 ans nuit et jour à tout venant nous chantions, ne vous déplaise. Nous chantions? J’en suis fort aise : Eh bien ! Dansons maintenant...

Publié dans Bad Mood

Commenter cet article

Mahie 21/07/2010 11:58



Aaaahhh! Je suis sûre que ça fera plaisir à tout le monde ! :-)



bergere 21/07/2010 11:08



Mahie Mahie... Si seulement... C'est pas que la france nous inspire pas, il y en aurait des choses à raconter et des coups de gueules à pousser (mais
t'inquiètes j'ai pas perdu mon caractère ronchon, je fais cela en privé seulement)


Bientôt bientôt j'aurais plus de temps, mais promis je fais un petit post dans la semaine, juste pour toi Mahie...



Mahie 21/07/2010 10:56



Quoio de neuf chez les Good mood?


On aimerait bien avoir des nouvelles! La france vous inspire moins que les US?


Allez quoi, un petit post de temps les amis!



Joke 07/06/2010 14:23



La recherche de l'énergie a toujours causé beaucoup de misère.


Pour disposer de force motrice, les hommes ont maltraité les animaux, réduit leurs semblables en esclavage, ont pris des risques insensés par aller chercher du charbon au fond de la terre, etc.


Les accidents dus à l'extraction pétrolière ont toujours été nombreux.


En surface, il a fallu du temps pour apprendre à maîtriser l'incendie d'un puits.


On se souvient tous du Salaire de la Peur et de la nécessité d'amener
de la dynamite sur les lieux. Mais sous la mer ?


Et à mesure que les réserves diminuent, il faudra allder chercher plus loin et plus profond pour extraire du pétrole, et mettre toujours plus la nature en danger.


La solution ne me paraît pas dans la recherche de nouvellesz sources d'énergie mais plutôt dans la recherche de nouvelles économies d'énergie.


Tous convaincus ?


Certainement pas. La preuve, voici une des voitures les plus vendus en France.


Indispensable, pour faire ses courses en ville, n'est-ce pas ?


 





 


Duster de
Renault


 


 



marie 04/06/2010 09:37



cette chanson m'a toujours tiré les larmes des yeux.... aujourd'hui je pleure face à l'humain qui m'écoeure.... quel avenir pour nos enfants? petit 3e restera un rêve, hors de question d'imposer
un monde si horrible à un autre bb....