Dove va il mondo...

Publié le par bergere

Bon ben voila, je me sens un peu comme une extraterrestre expatriée. Alors que toute ma blogosphere d’expats (1, 2, 3, 4) commente l’actualité française, a honte d’être français et veux distribuer des baffes moi je reste seulement bouleversée et attristée de voir ce qu’il se passe en banlieue. Ces jeunes n’ont aucunes excuses soit. Ces jeunes sont justes bon à jeter aux poubelles. Que des sous merdes qui font chier le bon citoyen qui paye ces impôts. Bref même qu’on n’aurait même pas l’idée d’essayer d’imaginer qu’on puisse les rattraper, non c’est foutu… des humanités à mettre aux ordures et pis c’est tout. Et puis merde y a pas de fumée sans feu. Alors si il y a une explosion de violence pour des raisons bidons à Villiers le bel, c'est bien qu'il existe un problème de banlieu sous jacent, plus profond, enraciné. Si 2 ados se tuent sur la fourgonnette du garde champêtre à Trifouilli les oies, il n'y a pas de déclenchement de violence. C'est bien qu'il y existe un problème de banlieues et pas uniquement un problème de jeunes....

 

Alors les amici ! oui vous qui sans doute avez eu une enfance et une adolescence à vous battre pour en arriver ou vous en êtes (oui oui ça me fait toujours marrer d’entendre les gens qui disent il suffit de vouloir pour pouvoir s’en sortir, lorsqu’on vient d’un gentil petit milieu bourgeois qui certes ne roulait pas sur l’or mais qui a tout de même tracé la voie), vous qui avez sans doute joué de la machette pour arriver jusqu'à la fac j'aimerais vous demander un truc... J’en ai connu des enfants d’immigrés. On était ensemble à la fac. Ils en ont chiés bien plus que vous tous réunis pour arriver où ils en sont, bien plus que nous tous réunis. Oui il y a des enfants d’immigrés qui s’en sortent, il y en a, mais peu. Car pour les enfants des quartiers difficiles il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Et ce qu’il faut quand même réaliser, c’est que pour bosser correctement à l’école il faut un lieu de vie propice à ça. Et quoiqu’on en dise, les banlieues ce n’e sont pas des lieus propices à l’éducation, à l’apprentissage et ce même si il y a des écoles et des bibliothèques. Et puis tiens suis curieuse de savoir combien, parmi nous tous, ont grandis en banlieue et qui s’en est sortis. Autre petite réflexion. Prenons nous, dans leurs mêmes conditions. Je serais curieuse de savoir combien d’entre nous serions arrivés où nous sommes aujourd'hui.

 

Alors les amici, vous qui avez la solution, je voulais vous poser cette question. Disons qu’on les prend tous ces casseurs, qu'on les met dans un sac poubelle et qu'on les jette dans la Seine. Et so what ? On fait quoi après ? On continue avec les banlieues? Car oui on est pas racistes mais bon faut pas déconner, on les veut pas comme voisins. Je connais même des parents qui ne voulaient pas mettre leurs petits bouts à l’école maternelle car trop d’enfants d’immigrés. On ne sait jamais des fois que le petit Mourad tripote la petite Thérèse. La seule solution à mes yeux c’est d’éradiquer les banlieues et de diluer sa population. Après que ceci soit économiquement politiquement blablabla je m’en fous. Peut être qu’il est temps que la France accepte les enfants de ceux qui ont aidé à construire ce pays comme il se doit, et cesse de les garder à l’écart.

 
 

Je tiens à souligner que je ne défends pas les casseurs, je ne les approuve pas, et je ne leur trouve aucunes excuses. Rien ne pourra jamais justifier la violence. Et ça je le sais grâce à mon éducation et à mon instruction. J’ai eu de la chance, celle de naître dans une famille éduquée, aimante et dans un petit coin de nature tranquille… Et je serais bien incapable de savoir ce qu’aurait été ma vie si j’étais née à la place d’un casseur...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

c�cile 03/12/2007 21:16

La preuve est faite de la sensibilité du sujet...Parole de fille d'immigré, femme de fils d'immigré, tous deux purs produits de banlieue...

Joël 03/12/2007 10:10

Je suis 100% d'accord avec cette note. Je me suis baladé hier sur des sites très nauséabonds. Il me semble que le conformisme a changé de camp. On avait les bobos de la gauche plus ou moins caviar on est en train d'avoir les bobos de droite individualistes et "réalistes" "j'sus pas raciste mais il faut bien se rendre à l'évidence que..."On choisit pas ses parents,on choisit pas sa familleOn choisit pas non plusles trottoirs de ManilleDe Paris ou d'AlgerPour apprendre à marcherEtre né quelque partEtre né quelque partPour celui qui est néC'est toujours un hasard...

caco 02/12/2007 18:03

Sujet qui remue, chez moi aussi.Trop long pour un commentaire, j'en ai fait un article...

mouton 02/12/2007 12:26

CLIP OFFICIEL 4P : L'aveyron 2Uploaded by le4P

Joke 01/12/2007 10:26

J'ai mis un lien sur mon blog pour vous retrouver plus facilement et pour... vous envoyer des visiteurs.Amicalement

bergere 02/12/2007 03:33

Thank you, grazie, merci...